Jimmie Rodgers

Jimmie Rodgers



Jimmie Rodgers (le 8 septembre, 1897 – le 26 mai, 1933), est le père de la musique country, il eut un influence majeur sur le rock'n'roll, c'est pourquoi il est èlu en tant que pionnier au rock'n'roll hall of fame en 1986. Né d’Eliza et Aaron Rodgers, un contremaître sur le « Mobile et Ohio » chemin de fer. Sa mère était très fragile pendant toute sa vie, pour finalement rendre l'âme alors que Jimmie avait seulement 5 ans.

James Charles Rodgers à l'âge de 6 ansSon lieu de naissance est encore contesté aujourd’hui à cause de la découverte de nouvelle preuve qui soutient la croyance qu’il est né à Geiger, Alabama aux États-Unis et ensuite a déménagé au Meridian, une petite ville dans l’est du Mississippi, avec ses parents quand il était enfant.
Néanmoins, il était le plus jeune de trois garçons nés d’Eliza et d’Aaron. À cause de la mort de sa mère et le travail demandant de son père, lui et son frère aîné, Walter, ont déménagé en 1904. Ils passèrent quelques années dans le sud-est du Mississippi et le sud-ouest de l'Alabama, habitant avec de la parenté. En premier lieu, ils ont séjourné chez leur tante, la sœur de leur mère. C’était là où Jimmie a trouvé son intérêt pour la musique. En étant ancienne enseignante d'anglais et de musique, c’est évident que sa tante lui a fait découvrir de nombreux genres de musique variées. De plus, Jimmie Rodgers avait un grand-père et un oncle pasteur qui jouaient, tous les deux, le violon. En 1911, Jimmie est retourné au soin de son père et sa nouvelle femme. Il démontrait son intérêt pour le show business en organisant les pièces de la ville ce qui, enfin, l’a motivé à s’inscrire à des concours de variété. À l’âge de 12 ans, Jimmie a chanté la chanson ''Steamboat Bill'' dans un concours de variété et il a gagné ; son premier goût à la gloire. À cause de ce nouveau sentiment de célébrité, Jimmie a fait la fugue plusieurs fois, chantant avec des troupes ambulantes. À l’âge de 13 ans, son père l’a trouvé et l’a ramené chez-eux en lui donnant le choix de travailler sur le chemin de fer ou d’aller à l’école. Jimmie a choisi sans hésitation à joindre son frère et son père sur les voies.

Son éducation était instable à cause de sa conduite déchaînée. Tout ce qu’il a appris durant sa vie, il l'a tiré de ses expériences dans la rue et sur les chemins de fer. En voyageant partout sur le réseau ferroviaire, il a rencontré beaucoup de travailleurs et de clochards qui l’ont influencé en l’exposant aux danses traditionnels, aux berceuses et au blues. Durant les années 1920, le Mississippi était plein de chanteurs noirs et d'artistes de blues. Cette caractéristique de l’époque lui a donné l’occasion d'entrer en contact avec ces musiciens et chanteurs durant ses voyages en train et à travers son travail.

Parmi d’autres habiletés artistiques, il a appris la comédie « black-face », des styles variés de chant, et comment jouer plusieurs instruments incluant le banjo, la mandoline et la guitare. Les sentiments de tristesse et d’épreuves évidentes dans le genre traditionnel de blues sont devenus les éléments utiles pour la création de son propre style de musique : une combinaison de blues, country et hillbilly. Cela a eu pour résultat de faire de lui un individu qui avait beaucoup de confiance en soi d’une part mais d'une autre part, il est devenu un peu solitaire et mécontent

En avril 1920, Jimmie s’est marié avec la fille d’un ministre méthodiste à Meridian qui s’appelle Carrie Williamson. Elle était encore à l’école quand ils se sont mariés, mais le mariage à un tel âge n’était pas rare à cette époque-là. Ce n’était pas longtemps après que Carrie est devenu enceinte, donnant naissance en 1921 de sa fille qu’ils ont nommée Anita. La petite famille de Jimmie Rodgers était sans doute son inspiration pendant sa carrière comme chanteur; une famille qui restait avec lui durant les temps difficiles et les épreuves que la vie leur a apportées parfois.
Pour les trois prochaines années, Rodgers a essayé de subvenir aux besoins de sa famille en travaillant au chemin de fer, en chantant avec les troupes ambulantes. Il est possible que cette façon de vivre continuera pour toujours, cependant la santé de Jimmie a commencé à diminuer chaque jour. Finalement, en 1924 Jimmie a été diagnostiqué avec la tuberculose, une maladie incurable dans ce temps-là. Après être hospitalisé et presqu’être à l’article de la mort, Jimmie a persévéré avec la motivation en voyant sa condition comme un défi qui enfin lui donnant la force de poursuivre son rêve de chanter. Malheureusement, il a dû cesser de travailler sur le chemin de fer, un travail qu'il a apprit à aimer depuis sa jeunesse à Meridian. Trois ans plus tard, il a déménagé aux monts Appalaches d’Asheville, Arizona, croyant que l’altitude et l’air frais amélioreront sa santé. Toutefois, son site web officiel rapporte que la raison pour laquelle il a déménagé est encore inconnue, en disant que c’était probablement à cause de la grosse scène de musique en Californie du Nord à ce temps-là.

Durant son séjour à Asheville, Jimmie a continué à chanter et à utiliser ses talents n’importe quand et n’importe où dans la ville même et ailleurs. Finalement, le 18 avril 1927, il eu l’occasion de chanter sur la première station de radio d’Asheville, WWNC. Le fait de passer Jimmie à la radio l'a fait connaître et par conséquence l’a mené à rencontrer un groupe de cordes venant du Tennessee, nommé « The Tenneva Ramblers ». En combinant avec ce groupe, Jimmie était capable d’obtenir sa propre émission chaque semaine au WWNC sous le nouveau nom « The Jimmie Rodgers Entertainers ». Le répertoire qu’ils ont joué se consistait de chansons populaires, des blues, du matériel traditionnel ainsi que plusieurs chansons composées par Jimmie lui-même.


En juillet 1927, les Ramblers ont découvert que Ralph Peer, un découvreur de talent pour la compagnie Victor Talking Machine Company (maintenant RCA Records), viendrait au Bristol Tenessee, la ville natale des Ramblers. En août 1927, ils ont emprunté une auto et
sont ensuite partis vers Bristol dans l’espoir de passer une audition pour Monsieur Peer. Pendant une période de deux semaines, Ralph Peer a dirigé des auditions et des sessions d’enregistrement dans un vieil édifice au centre-ville de Bristol. Il cherchait des talents folk dans les Appalaches. En arrivant ensemble, les musiciens avaient beaucoup hâte de montrer leur talent à M. Peer ainsi qu’au monde du Tennessee et d’ailleurs. Néanmoins, le jour avant leur audition les membres des Ramblers se sont disputés avec Jimmie à propos de qui prendrait le rôle principal du groupe. Malgré tout, Jimmie restait motivé et enfin a décidé de chanter tout seul avec sa guitare. Il a enregistré deux chansons ce jour-là avec Ralph ''Sleep, Baby, Sleep'' et ''The Soldier’s Sweetheart'' rejetant la chanson préférée de Jimmie, ''T for Texas''.

Jimmie avec The Carter Family en 1931

Le 7 octobre 1927, son disque est devenu disponible mais malheureusement il n’a pas eu un énorme succès. Toutefois, en novembre de la même année, Victor a décidé de lui donner une autre chance d’enregistrer avec Peer à la ville de New York. Cette fois-ci, il a enregistré un disque se composant de quatre chansons incluant ''T for Texas''. Avant de le sortir, la compagnie a renommé ''T for Texas'' pour ''Blue Yodel''. Comme ils devinaient, cette chanson a eu un énorme succès, vendant un millier de copies partout.
Elle nous a montré l’originalité de sa voix combinée avec son habileté de jouer la guitare ainsi que son yodle étrange spécifique de Jimmie, tellement que c'est devenu sa marque dans le monde de la musique. Toutes les chansons suivantes qu’il a sorties avaient les mêmes thèmes de blues montrant les épreuves qu’il a dues endurer toute sa vie.


En 1928, son succès grandissait sans cesse et en ce temps-là il avait déjà enregistré plusieurs nouvelles chansons : ''Way Out on the Mountain'', ''Blue Yodel No. 4'', ''Waiting for a Train'', et ''In the Jailhouse Now''. Ces chansons lui ont apporté le succès dont il a eu besoin pour le lancer aux stardom. Le 16 juillet 1930, il  a eu l’occasion de collaborer avec Louis Armstrong sur la chanson ''Blue Yodle No. 9 '' ou autrement ''Standin’ in the Corner''. En 1929, il est devenu une vedette puisque ces concerts sont devenus beaucoup aimés et populaires. Il n’avait pas de difficulté à vendre ses disques non plus, mais le stress qu’il endurait lui posa de grands problèmes; sa santé a commencé à diminuer encore. En 1931 et 1932 Jimmie a dû annuler plusieurs concerts ainsi que de nombreuses offres de films à cause de sa mauvaise santé. La crise économique de 1929 a affecté sa carrière aussi de manière négative par rapport à la popularité de ses concerts, ainsi qu’à l’achat de ses disques. Ils ont arrêté à vendre! Comme on connaît Jimmie, il s’est battu contre sa maladie en restant motivé et déterminé à atteindre son rêve.

Le 17 mai 1933, Jimmie avait prévu une session d’enregistrement avec Peer et fut capable de finir quatre chansons à la première fois. Durant cette session Jimmie est devenu si malade qu’il a dû commander un lit de camp, apporté en studio pour lui. On dit qu’une fermière l’a accompagné là aussi. Après quelques jours de repos dans un hôtel pas loin du studio, il est entré dans le studio encore en essayant d’enregistrer quelques chansons de plus incluant ''Mississippi Delta Blues''. Pour sa dernière pièce ''Years Ago'', Jimmie voulait chanter avec sa guitare seulement, finissant sa carrière comme il l'avait commencé au début : un homme ordinaire avec sa guitare qui chantait à propos des blues de la vie, en nous racontant ses histoires d’aventure, d’amour et d’épreuves qu’il a endurées pendant sa vie au Meridian, Mississippi. Le 26 mai 1933 James Charles Rodgers est mort à cause d’une hémorragie de poumon. Son corps a été ramené par train à Meridian, sa ville natale. Il est resté là pour plusieurs jours pour que tout ses admirateurs ainsi que sa famille puissent être en deuil de lui. Il y avait une centaine ou plus de milliers de personnes qui sont venues rendre hommage à un pionnier de la musique country et un homme qui englobait toutes les épreuves et souffrances de la vie ainsi que les bonheurs et joies de la vie.


Il est élu au panthéon du rock en tant que pionnier (early influence) en 1986.

''Blue Yodel No. 1 (T for Texas)''



Discographie


The Soldier’s Sweetheart

4 août 1927

Sleep, Baby, Sleep

4 août 1927

Ben Dewberry’s Final Run

30 novembre 1927

Mother Was a Lady (If Brother Jack Were Here)

30 novembre 1927

Blue Yodel No. 1 (T for Texas)

30 novembre 1927

Away Out on the Mountain

30 novembre 1927

Dear Old Sunny South by the Sea

14 février 1928

Treasures Untold

14 février 1928

The Brakeman’s Blues

14 février 1928

The Sailor’s Plea

14 février 1928

In the Jailhouse Now

15 février 1928

Blue Yodel No. 2 (My Lovin’ Gal, Lucille)

15 février 1928

Memphis Yodel

15 février 1928

Blue Yodel No. 3

15 février 1928

My Old Pal

12 juin 1928

My Little Old Home Down in New Orleans

12 juin 1928

You and My Old Guitar

12 juin 1928

Daddy and Home

12 juin 1928

My Little Lady

12 juin 1928

Lullaby Yodel

12 juin 1928

Never No Mo’ Blues

12 juin 1928

My Carolina Sunshine Girl

20 octobre 1928

Blue Yodel No. 4 (California Blues)

20 octobre 1928

Waiting for a Train

22 octobre 1928

I’m Lonely and Blue

22 octobre 1928

Desert Blues

21 février 1929

Any Old Time

21 février 1929

Blue Yodel No. 5

23 février 1929

High Powered Mama

23 février 1929

I’m Sorry We Met

23 février 1929

Everybody Does It in Hawaii

8 août 1929

Tuck Away My Lonesome Blues

8 août 1929

Train Whistle Blues

8 août 1929

Jimmie’s Texas Blues

10 août 1929

Frankie and Johnnie

10 août 1929

Whisper Your Mother’s Name

22 octobre 1929

The Land of My Boyhood Dreams

22 octobre 1929

Blue Yodel No. 6

22 octobre 1929

Yodelling Cowboy

22 octobre 1929

My Rough and Rowdy Ways

22 octobre 1929

I’ve Ranged, I’ve Roamed and I’ve Travelled

22 octobre 1929

Hobo Bill’s Last Ride

13 novembre 1929

Mississippi River Blues

25 novembre 1929

Nobody Knows But Me

25 novembre 1929

Anniversary Blue Yodel (Blue Yodel No. 7)

26 novembre 1929

She Was Happy Till She Met You

26 novembre 1929

Blue Yodel No.11

27 novembre 1929

A Drunkard’s Child

28 novembre 1929

That’s Why I’m Blue

28 novembre 1929

Why Did You Give Me Your Love?

28 novembre 1929

My Blue-Eyed Jane

30 juin 1930

Why Should I Be Lonely?

30 juin 1930

Moonlight and Skies

30 juin 1930

Pistol Packin’ Papa

1er juillet 1930

Take Me Back Again

2 juillet 1930

Those Gambler’s Blues

5 juillet 1930

I’m Lonesome Too

7 juillet 1930

The One Rose (That’s Left in My Heart)

7 juillet 1930

For the Sake of Days Gone By

9 juillet 1930

Jimmie’s Mean Mama Blues

10 juillet 1930

The Mystery of Number Five

11 juillet 1930

Blue Yodel No. 8

11 juillet 1930

In the Jailhouse Now, No. 2

12 juillet 1930

Standing on the Corner (Blue Yodel no. 9)

16 juillet 1930

T.B. Blues

31 janvier 1931

Travellin’ Blues

31 janvier 1931

Jimmie the Kid

31 janvier 1931

Why There’s a Tear in My Eye

10 juin 1931

The Wonderful City

10 juin 1931

Let Me Be Your Sidetrack

11 juin 1931

When the Cactus Is in Bloom

13 juin 1931

Gambling Polka Dot Blues

15 juin 1931

Looking for a New Mama

15 juin 1931

What’s It?

16 juin 1931

My Good Gal’s Gone - Blues

16 juin 1931

Southern Cannon-Ball

17 juin 1931

Roll Along, Kentucky Moon

2 février 1932

Hobo’s Meditation

3 février 1932

My Time Ain’t Long

4 février 1932

Ninety-Nine Years Blues

4 février 1932

Mississippi Moon

4 février 1932

Down the Old Road to Home

5 février 1932

Blue Yodel No. 10

6 février 1932

Home Call

6 février 1932

Mother, the Queen of My Heart

11 août 1932

Rock All Our Babies to Sleep

11 août 1932

Whippin’ That Old T.B.

11 août 1932

No Hard Times

15 août 1932

Long Tall Mama Blues

15 août 1932

Peach-Pickin’ Time Down in Georgia

15 août 1932

Gambling Barroom Blues

15 août 1932

I’ve Only Loved Three Women

15 août 1932

In the Hills of Tennessee

29 août 1932

Prairie Lullaby

29 août 1932

Miss the Mississippi and You

29 août 1932

Sweet Mama Hurry Home (or I’ll Be Gone)

29 août 1932

Blue Yodel No. 12

17 mai 1933

The Cowhand’s Last Ride

17 mai 1933

I’m Free (From the Chain Gang Now)

17 mai 1933

Dreaming With Tears in My Eyes

18 mai 1933

Yodeling My Way Back Home

18 mai 1933

Jimmie Rodger’s Last Blue Yodel

18 mai 1933

The Yodelling Ranger

20 mai 1933

Old Pal of My Heart

20 mai 1933

Old Love Letters (Bring Memories of You)

24 mai 1933

Mississippi Delta Blues

24 mai 1933

Somewhere Down Below the Dixon Line

24 mai 1933

Years Ago

24 mai 1933


Lien externe
Les genres en relation avec Jimmie Rodgers
 
Recherche personnalisée
Publicité
 
 

 
Avant le 7 avril 2010 6287 Visiteurs! Au total: 182078 visiteurs (361962 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=