Sam Phillips

Sam Phillips


Sam Phillips (né le 5 janvier 1923 et mort le 30 juillet 2003) était un producteur et découvreur de musique américain.

Sam Philips est le cadet d'une famille comptant huit frères et sœurs. Il a grandi dans une plantation à Florence, Alabama. Quand il était petit, un vieux noir Oncle Silas Payne lui chantait du blues. Au lycée il a déjà l'étoffe d'un meneur de troupe. Ses qualités impressionnent le directeur de la station locale WLAY, qui lui offre un poste de responsabilité.

Ses débuts dans l'industrie de la musique commencent en tant que producteur de plusieurs stations radios telles que: WLAY, WLAC, WREC. Chez WREC, il produit un show intitulé The Songs of the West où il développe ses compétences d'ingénieur du son. En octobre 1949, il loue un local au 706 Union Avenue, à Memphis dans le Tennessee, qu'il convertit en studio d'enregistrement et qu'il nomme Sun Records. Officiellement ouverte le 3 janvier 1950, la maison de disque a pour devise "We Record Anything-Anywhere-Anytime" (Nous enregistrons n'importe quoi - n'importe où - n'importe quand). Entre 1950 et 1954, Phillips produit des disques de rhythm'n'blues avec des artistes aussi variés que James Cotton, Rufus Thomas, Rosco Jordanie ou des légendes du blues, Howlin' Wolf ou B. B. King. En 1951, il a aussi enregistré au studio Sun Records le disque Rocket 88 par Jackie Brenston et ses Delta Cats, considéré par certains historiens du rock'n'roll comme le premier disque de rock. Ce disque est sorti sous le label de Chicago Chess Records.

Il cherche, à l'époque selon ses propres paroles "un blanc qui ait le son et la sensibilité noire, ça pourrait me rapporter un million de dollars". Les objectifs de Phillips n'étaient pas que mercantiles, il a déclaré qu'il se battait pour aider des
nouveaux artistes et pour qu'ils puissent obtenir la liberté dans leur musique. Il le trouve avec un premier artiste, "Harmonica" Franck Floyd. Un chanteur d'une quarantaine d'années qui chante en s'accompagnant d'un harmonica. Cet artiste ne connut jamais le succès.

Sam, Elvis et Marion KeiskerPhillips découvre le chanteur qu'il cherchait en Elvis Presley quand celui-ci enregistre sa version de la chanson ''That's All Right Mama'' composée par Arthur "Big Boy" Crudup. Le disque a remporté un grand succès à Memphis et dans les États du Sud de États-Unis. Pendant les six premiers mois qui ont suivi la sortie du disque, l'autre chanson du disque, ''Blue Moon of Kentucky'' (du chanteur de bluegrass Bill Monroe), a été plus populaire que ''That's All Right Mama''. Malgré ce succès local, Phillips a éprouvé des difficultés financières qui l'ont amené à vendre le contrat de Presley en novembre 1955 pour $35.000 à RCA. La vente du contrat de Presley a permis d'améliorer la distribution de la chanson de Carl Perkins ; ''Blue Suede Shoes'' qui deviendra le premier succès national de Sun Records.

Elvis Presley, Bill Black, Scotty Moore et Sam Phillips

Outre Carl Perkins, Sun Records va produire des jeunes artistes tels que Jerry Lee Lewis, Johnny Cash et Roy Orbison.

Le 4 décembre 1956, alors que Jerry Lee Lewis, Johnny Cash et Carl Perkins se trouvent en studio pour enregistrer, débarque Elvis Presley et ils débutent une improvisation que Phillips ne manquera de mettre sur bandes, mais le disque ne sortira que bien des années plus tard sous le nom de The Million Dollar Quartet.

The Million Dollar Quartet : Jerry Lee Lewis, Carl Perkins, Elvis Presley et Johnny Cash

En 1969, Sam Philips vend Sun Records à Shelby Singleton.


Il meurt à l'âge de 80 ans en 2003.


Il est élu au panthéon du rock en 1986 en tant qu'artiste hors-scène (non performer).
 
Recherche personnalisée
Publicité
 
 

 
Avant le 7 avril 2010 6287 Visiteurs! Au total: 179170 visiteurs (357083 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=